Home / Recensements et mémoire de Villes

Recensements et mémoire de Villes

Mémoire d’Emeraude vous souhaite la bienvenue !

Quiconque entreprend ses recherches généalogiques connait l’attrait et le grand intérêt de consulter les tables de recensement accessibles le plus souvent auprès des Archives Départementales. Tel qu’on le connaît de nos jours, le recensement de la population remonte à plus de deux siècles dans certains départements français. Depuis ces dernières années, un travail de numérisation a été entrepris dans chaque département mettant ainsi à la disposition du grand public un accès en ligne à tous ces documents.

Pour autant, la numérisation de ces documents repose par défaut sur la prise en « photo » des registres, chaque page étant alors consultable en tant qu’image.

Un peu d’informatique pour mieux comprendre… :
Pour un ordinateur, une image, souvent caractérisée par un fichier au format BMP, JPG, GIF…, est un assemblage de points (appelés Pixel). Chaque pixel possède ses propres caractéristiques comme notamment sa couleur. Ainsi organisés les uns par rapport aux autres, ils forment alors une représentation graphique.
La phrase « Ce texte est une image » qui s’affiche ci-dessous est donc un ensemble de pixels représentant une image, et uniquement une image, même si cette « photo » semble afficher un texte.

Mémoire d'Emeraude
L’ordinateur ne connaît de ce document qu’un ensemble de pixels et il ne peut en aucun cas interpréter le texte qui y figure. Vous ne pouvez ainsi pas sélectionner le mot « image » pour le copier/coller par exemple.

Car en effet, pour qu’un texte soit identifiable pour un ordinateur, il faut que celui-ci soit construit à partir de « caractères » (et non de pixels). Tous les caractères de l’alphabet, les chiffres, ainsi que différents caractères spéciaux (ponctuations, signes, …) sont connus par défaut de tous les ordinateurs. Ainsi, un document Word ou le contenu d’un Email est constitué d’un ensemble de caractères formant des mots qui eux mêmes forment un texte. L’ordinateur sait alors interpréter chaque caractère et réaliser des opérations sur ceux-ci (des recherches par exemple).

Il convient donc de bien différencier un document Numérisé d’un document Texte. Ainsi, comme présenté initialement, tous les documents de recensement consultables en ligne sur le site des Archives Départementales ont été numérisés, c’est à dire que chaque page du registre papier a été prise en photo (ou scannée) et transformée en image.

Mémoire d'Emeraude
Exemple d’une page d’un registre de recensement qui a été scannée

Aussi, s’agissant d’image, l’ordinateur ne peut interpréter son contenu et initier des recherches comme on le ferait s’il s’agissait d’un document texte.

Certes, c’est déjà beaucoup de pouvoir consulter librement de chez soi tous ces registres. Mais lorsqu’ils s’agit de registres avec plusieurs centaines de pages comme par exemple celui de la ville d’Etaples en 1911 qui contient 200 pages, il devient vite fastidieux de rechercher un nom parmi les 8.000 personnes qui y figurent, si ce n’est en consultant une à une les 200 images et tenter d’y trouver visuellement l’information recherchée.

C’est donc là qu’intervient le travail de transformation de cette image en document Texte, ce que j’appellerai l’Océrisation du Document. En effet, l’idéal serait donc que toutes ces pages d’archives soient enregistrées dans un format Texte et non au format Image. Et qui plus est, dès lors qu’on aurait récupéré tous ces textes, les insérer dans une Base De Données pour en faciliter grandement tout type de recherche (rechercher un nom, un prénom, une date, un métier, une rue, …).
A défaut pour l’instant de posséder un logiciel puissant qui puissent extraire automatiquement les textes au format image pour les transformer au format Texte (ce qu’on appelle O.C.R. pour Reconnaissance Optique de Caractère, d’où le néologisme « OCéRisation » utilisé plus haut), le travail consiste donc à saisir dans une Base de Données l’ensemble des informations qui figurent sur chaque page de document. Il s’agit d’un travail ingrat et fastidieux mais dont le résultat final permet enfin d’entreprendre tout type de recherche.

C’est ainsi que ci-dessous vous allez pouvoir accéder au résultat de ces différents travaux de saisie que nous avons réalisés, au travers d’un outil de recherche développé spécifiquement pour Mémoire d’Emeraude.
Nous ajouterons au fur et à mesure l’accès aux différentes villes et villages que nous avons « Océrisés ».

Enfin, pour chaque ville, nous avons mis en place un accès documentaire aux rues, lorsque nous avons pu avoir accès à des éléments photographiques par nos différentes recherches sur Internet. L’objectif de cette approche est de pouvoir présenter par des photos chaque rue ou quartier d’une ville ou d’un village, selon les époques. Là encore, si vous souhaitez participer à cette Mémoire de Villes, n’hésitez pas à me faire part de vos photos qui seront alors intégrées au site.

Bonnes recherches et découvertes !

Cliquez sur le bouton de votre choix :

Baincthun : Mémoire et Recensement Conteville-les-Boulogne : Mémoire et Récensement Etaples/Mer : Mémoire et Recensement Saint-Martin-Boulogne : Mémoire de Ville