Home / Mémoire d’Emeraude, Kesako ?

Mémoire d’Emeraude, Kesako ?

Bienvenue chez nous !

D‘après un récent sondage, la généalogie fait désormais partie du top 3 des loisirs préférés des français : ouf, on se sent moins seul ! Serait-ce à dire que de plus en plus de personnes ressentent un besoin d’en apprendre plus sur leur passé pour tenter de comprendre un présent ou vouloir influencer un destin ? Chacun dans ces recherches y trouvera ses propres réponses ou malheureusement restera avec ses interrogations.

Même si rares sont ceux qui m’amèneraient la contradiction, force a été de constater que cette passion était encore depuis peu dévolue aux « anciens », ou tout du moins à ceux qui avaient le temps et la patience de s’y consacrer à temps plein. Avant que les technologies numériques ne nous viennent en aide, ce travail digne du plus grand des enquêteurs de police demandait énormément d’abnégation, de volonté, de perspicacité mais aussi de timbres-Poste et pour les plus opiniâtres de voyages au long cours. Même si ces facultés sont toujours tout autant demandées pour arriver à ses fins, nous pouvons quand même remercier sa Sainteté Internet et ses nombreux disciples tels que Google, Gallica, Archives nationales, etc… Ces nouveaux moyens d’échanges et de communication, hormis leurs zones sombres et de laideur, peuvent finalement être bénéfiques et salvateurs.

A l’heure où tout le monde étale désormais sa vie au grand jour sur les réseaux sociaux, cette époque du 2ème millénaire veut que tout le monde sache tout sur tout, mais également tout sur qui ! Au moins, il en restera quelque chose pour les futures générations qui resteront beaucoup moins frustrées que nous lorsqu’elles se poseront des questions sur le passé, leur passé. Einstein a transmis à ses pairs les premières pistes pour voyager dans le temps mais hormis Marty McFly et le Doc – seules quelques générations peuvent comprendre -, personne n’y est encore parvenu ! Car c’est bien là que réside le problème aujourd’hui pour qui s’engage à reconstituer l’historique de sa famille : la quête des souvenirs enfouis dans un coffre, tout au fond d’une veille boite à chaussures, dans une mémoire humaine diffuse, sur des photos jaunies ou déchirées, dans des secrets d’histoire que nos parents ou grand-parents s’efforcent de taire ou d’oublier,… Lorsqu’on est jeune et insouciant, on ne pense qu’à regarder droit devant, on ne pose pas forcément les bonnes questions, on entend des choses qui entrent et qui sortent aussitôt par les oreilles, on se sépare des « vieux » autour des tables des repas de famille, on sourit gentiment lorsque sa grand-mère nous ressassent inlassablement les mêmes histoires du passé ; et puis vient le temps où ces mémoires disparaissent et que vous vient l’envie d’en savoir un peu plus sur vos origines. Trop tard…

Alors, il reste les mémoires du présent qui tentent de se souvenir, qui nous racontent ce que leurs parents leur avaient raconté du temps jadis comme un son devient diffus dès qu’on s’en éloigne… On nous ressasse sans cesse du devoir de mémoire que l’on doit à nos ancêtres qui se sont battus pour préserver notre liberté. Bah, la grande guerre, c’était il y a 100 ans, c’est bien loin tout ça ! Et pourtant, rares sont les familles qui n’ont pas vu un seul des membres de leur famille tomber pour la France. Alors, un jour, on s’y intéresse… Vous l’apprendrez peut-être mais parmi nos grand-parents, 4 d’entre eux ne sont jamais revenus du front !

Enfin, une des quêtes qui nous poussent à persévérer dans nos recherches généalogiques est de vous mener jusqu’au graal : un de mes ancêtres était-il célèbre ? Était-il Roi ou Reine ou grand de ce monde ? On entend souvent ce qui est devenu un adage : tout le monde en France descend d’un Roi ou d’une Reine. Certes, mais encore faut-il réussir à le prouver ! Et lorsque les réponses se présentent à vous, une soudaine identification historique vous envahit. « Ah, je le savais que j’ai du sang royal qui coule dans mes veines ».

Bienvenue donc sur ma généalogie, ou devrais-je dire sur « notre » généalogie. Lorsqu’on s’engage dans la recherche de ses ancêtres, on se focalise essentiellement sur un seul et unique point de départ : soi ; ce soi qui est représenté par la racine de son arbre généalogique. Or, de cette racine sont apparues par la suite des milliers de branches qui composent cet arbre, qu’il s’agisse de ramifications verticales ou horizontales.
La logique m’amènerait donc à penser que mon humble personne ne représente qu’une feuille de cet arbre et que les deux êtres qui se sont unis ensemble voici quelques dizaines de milliers d’années représentent cette première racine.

Tous ceux qui se retrouveront sur cet arbre font partie de la même famille, qu’ils soient parents, grand-parents, cousins, cousines, frères, sœurs, oncles, tantes, beaux-frères, belles-soeurs, etc… Pour autant, faire partie de la même famille ne veut pas dire partager obligatoirement le même sang entre toutes les personnes qui la composent ! La nature est ainsi faite qu’il arrive que des mélanges s’opèrent entre êtres vivants provenant de souches différentes et qu’ainsi apparaissent de nouvelles pousses.
Sur notre arbre généalogique, c’est la même chose : chaque feuille a vocation à se rapprocher d’une feuille d’un autre arbre et créer ainsi de nouvelles branches qui relient les arbres entre eux, même si parfois cette feuille peut provenir du même arbre (mais là est une autre histoire !).

Voilà, vous l’aurez bien compris, Mémoire d’Emeraude se veut de participer au devoir de mémoire de notre famille. Qu’importe qu’il eut été riche ou miséreux, célèbre ou anonyme, chaque individu a le droit au souvenir, qu’il puisse en rester une trace pour les générations futures, fusse t-elle infime. C’est au travers de petites anecdotes glanées ici ou là dans la famille, dans des recherches, des lectures ou des échanges, que vous découvrirez ainsi des moments de vie de nos proches.

Ce site est privé, c’est à dire réservé exclusivement à tous les membres de la famille, sans exception. Pour cela, il suffit de vous y inscrire et d’attendre que votre compte soit validé manuellement par votre serviteur ; vous aurez alors accès à l’ensemble des informations.
Vous pourrez participer aux discussions sur les différents forums organisés ou apporter tous vos commentaires sur chacun des articles diffusés ; je ne peux que vous inviter à faire vivre ce site et y partager tous vos témoignages.

Quant à vous, public de passage qui n’a malheureusement pas la chance d’être des nôtres (pas encore, qui sait ?!), et qui meurt d’envie d’avoir le même site pour sa propre famille, n’hésitez pas à me contacter, on trouvera très certainement un moyen de s’entendre !

Bonnes lectures et découvertes !

Fabrice